Saint-Girons, destination sportive

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. Imprimer

L'objectif du développement de l'accueil de stages sportifs commence à porter ses fruits.
Cet été, en effet, plusieurs organisations sportives ont choisi la ville de Saint-Girons comme lieu de séjour.

Ainsi, le Comité Régional d'Athlétisme a pu bénéficier des installations saint-gironnaises pour ses minimes et cadets régionaux du 29 avril au 1er mai 2013 ; hébergés sur le site de Palétès, quelques 50 jeunes sportifs et leur encadrement ont terminé leur séjour par une compétition sur notre piste d'athlétisme. Il va sans dire que Marc Delay, Président emblématique du Club d'athlétisme local et Vice-Président de l'Office Municipal des Sports, s'emploie sans compter pour donner du relief à notre collectivité et s'investit toujours davantage dans la promotion de notre (son) Couserans auprès des instances fédérales.

Le 8 juin 2013, le Club de Handball présidé par Sébastien Robert (également Président de l'OMSEP) a organisé le premier tournoi handi-sport au gymnase Buffelan : il est à noter que ce club est le premier à mettre en valeur le sport-handicap à Saint-Girons à l'occasion de ce tournoi interdépartemental.

Du 21 au 25 juillet 2013, le Club de Karaté saint-gironnais présidé par Nicolas Ferré a suivi la même démarche ; sous la houlette de Christian Ganot ; Responsable Régional de l'École des Cadres Midi-Pyrénées mais aussi parrain du club, 35 karatékas ont suivi un stage d'oxygénation. Le Dojo André Gaudin les a accueillis pour leur entrainement sportif et à partir du Camping de Palétès, où ils ont séjourné, ils ont pu découvrir notre environnement montagnard. Ancien élève de Christian Ganot, Michel Barat, aujourd'hui Instructeur fédéral et Directeur Technique Départemental, s'est entièrement investi dans cette organisation.

Stage Atout Rugby à Saint-Girons ©Atout Rugby ToulouseL'association Atout Rugby a également organisé son traditionnel stage d'été du 21 au 27 juillet 2013 sur le complexe sportif Roger Fonfrède ; comme depuis de nombreuses années, les participants ont pris leurs quartiers au Lycée-Collège du Couserans et au Lycée Professionnel François Camel. Ils ont pu profiter une fois encore, au-delà de leur perfectionnement rugbystique, du cadre exceptionnel de notre "Pays" au travers des activités proposées par leur encadrement qualifié et déjà connaisseur de la valeur de notre accueil. Une nouveauté, cette année, à mettre à l'actif de l'association chère à Christophe Deylaud (partenaire de Nicolas Martin, au Stade Toulousain et à Agen) et à son équipe, se doit d'être signalée : en effet, parmi la centaine de stagiaires figuraient 11 jeunes brésiliens et 7 jeunes barcelonnais.

Enfin, le dernier stage en date des 31 août et 1er septembre 2013 s'est aussi déroulé sur l'espace Roger Fonfrède, ancienne mais toujours présente figure (et gloire) du rugby local : le Club de la Vallée du Girou (encore des rugbymens !) a en effet choisi Saint-Girons, pour la 2ème année consécutive, comme lieu de rassemblement et de préparation de sa saison. Ici encore, les relations saint-gironnaises ont trouvé à s'exprimer par l'intermédiaire de Sylvain Dispagne et Jean-Luc Cazaux.

Tous ces stages ont un point commun : l'attachement de saint-gironnais ou couserannais à leurs racines, la pratique sportive dans leur club de coeur et la volonté de faire connaître les atouts naturels de leur cadre de vie quotidien.

N'est ce pas aussi ce point commun qui a permis de faire naître de grands moments de partage comme ceux qui règnent lors du Tournoi International de Football initié par Michel Rouch, pérennisé par le regretté Daniel Truilhe et organisé chaque année par le club local présidé par Jean-Luc Chinchilla ? Ou bien, l'attrait suscité par Éric Béchu, lui aussi bien trop tôt disparu, dans l'organisation annuelle des stages du Montpellier Hérault Club et qui, malgré la tristesse de toute une ville, a vu éclore le 1er Challenge de son nom offrant encore au Stade Léopold Gouiric, l'affiche Bayonne/Perpignan sous l'impulsion des "vieux" Papas Cools ? Ou encore, l'organisation du Festival International du RITE qui colle à la peau du groupe folklorique des Bethmalais et de son président Philippe Bourges ?

Chaque association sportive ou culturelle et chacun de ses membres, quel que soit le niveau de compétition de sa discipline ou son domaine d'action, peut contribuer au travers de ses relations, sportives, culturelles ou professionnelles, au développement de cet accueil.

MERCI À TOUS !