Les voeux de M. le Maire pour 2012

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. Imprimer

Meilleurs voeux !

Chères concitoyennes, chers concitoyens,

Depuis trois ans et demi que nous gérons notre commune les événements se succèdent :
- Moments heureux.
- Moments malheureux.
- Moments difficiles.
- Moments d'espoir...

Les choses sont ainsi faites que l'on voit en permanence alterner le bon et le moins bon.

Aussi permettez-moi à l'aube de cette nouvelle année 2012 de vous souhaiter à toutes et à tous une bonne et heureuse année.

Cette année sera une année importante pour les orientations politiques de la prochaine décennie.

Pour cela, oublions les mauvais moments et tournons-nous vers l'avenir.

Cet avenir, nous l'avons préparé depuis 2008 et vous l'avez préparé avec nous, grâce aux actions que nous menons ensemble notamment dans le domaine de :
- L'économie.
- La culture.
- Le sport.
- La mise en place de projets structurants.
- La reconquête du centre-ville.

C'est grâce à ces actions communes que nous pouvons encore aller de l'avant.

Préparons le Couserans de nos enfants et petits-enfants, car il ne faut pas les oublier aujourd'hui :
- La maternité du C.H.A.C. fonctionne bien : les naissances sont là.
- Nos écoles se remplissent à nouveau.
- Nos trois lycées et nos deux collèges fonctionnent bien.
- La courbe du dépeuplement s'est inversée et Saint-Girons est repassée au-dessus de 7 000 habitants.

L'avenir se prépare mais pour cela il faut continuer à avancer.
Petit à petit le Couserans s'organise, et le Syndicat de Pays que je préside joue son rôle. Saint-Girons, poumon et moteur économique, y trouve sa place.

Mais je ne voudrais pas commencer cette année sans avoir aussi une pensée particulière pour celles et ceux, toujours plus nombreux, qui sont dans la difficulté : les services sociaux de la ville sont de plus en plus sollicités ; les associations caritatives font un travail remarquable mais commencent à être débordées.

« Nous devons tous continuer nos efforts », mais jusqu'où pouvons-nous aller ? Dans ce domaine aussi, j'espère que nous inverserons un jour la courbe qui descend inexorablement.

Mais en attendant il faut agir.

A tous ceux qui œuvrent pour que les vœux de nouvel an ne soient pas que des mots, je dis un grand merci.

Bonne et heureuse année à tous !

Le Maire,
François MURILLO.